Zoom sur les métiers du Casino

Des casinos en dur au jeux en ligne, une foule de métiers et d’opportunités

Dans le domaine du divertissement, le secteur des établissements de jeu et des casinos (en dur) connaît à nouveau de beaux jours depuis 2018, après avoir subi quelques ralentissements au cours des années précédentes. Tous ces métiers ne sont pas ouverts à l’alternance et à l’apprentissage mais une grande partie d’entre eux s’y prêtent parfaitement.

Des espaces de jeux aux complexes hôteliers

Entre les villes grandes ou moyennes et les lieux les plus touristiques, on compte près de 200 Casinos sur le territoire métropolitain. Du point de vue de l’offre d’emploi, ces établissement de jeux proposent entre 15000 et 20000 emplois liés à leur activité de jeu dont 38% de femmes (source l’étudiant 2011), auquel il faut ajouter des milliers d’emplois connexes. Concernant ces derniers, en plus des métiers directement liés à l’entretien et l’hygiène des établissements, il faut prendre en compte que la grande majorité des Casinos ajoute à leurs espaces de jeux, des services de restauration et d’hôtellerie. Avec une ambition souvent réglée sur un certain standing, ces services additionnels peuvent offrir aux candidats positionnés dans ses domaines, de beaux challenges en terme de qualifications professionnelles et même d’apprentissage : métiers de l’accueil, de l’entretien, métiers de la cuisine et du service.

Sur ses installations les plus dépendantes du tourisme, le secteur est sujet à une certaine saisonnalité qui peut aussi offrir des opportunités plus ponctuelles à des postulants travailleurs et désireux de faire leur preuve. Comme les établissements se trouvent autant en bord de mer qu’en station d’hiver, dans le domaine de l’hôtellerie et la restauration notamment, on peut arriver à couvrir un certain nombre de mois dans l’année et espérer aussi, à l’issue d’une saison, se voir proposer un travail ou un contrat qualifiant plus stable si les compétences démontrées sont au rendez-vous.

Au coeur du Casino : croupiers, techniciens de machines à sous

Concernant les métiers plus proprement liés à l’activité ludique du Casino et ses espaces de jeux, nous le disions, les filières sont un peu plus distinctes. Disons le tout de suite, comme pour la plupart des métiers exercés au sein des établissements de jeux, il faut, pour les intégrer, bénéficier d’un casier judiciaire vierge mais il faut aussi passer par des formations qualifiantes et payantes qui s’organisent souvent hors des filières d’apprentissage. Proposées par des établissements privés, ces formations ont des durées qui varient de quelques semaines à plusieurs mois. Comme elles peuvent être assez coûteuses, il convient de choisir celles qui bénéficient de la plus grande confiance des établissements de jeux.

Au titre des métiers préparés, on y retrouvera notamment les métiers de croupiers, d’employés de caisse, ou de techniciens de machines à sous. Comme ces professions se situent au cœur du casino et de son fonctionnement, on comprend bien que les établissements de jeux soient particulièrement vigilants sur les compétences, les qualifications et la bonne tenue des candidats.

Assistance clientèle, sécurité : garantie de standing pour des joueurs exigeants

Dans les métiers qui font encore vivre le casino, il faut encore ajouter ceux de l’assistance clientèle et ceux de la surveillance et de la sécurité. Ils nécessitent eux-aussi un casier transparent, mais sont un peu moins spécifique du point de vue du recrutement que les métiers décrits dans le paragraphe précédent. Cela ne veut pas dire pour autant qu’aucune qualification n’est attendue ; disons que les formations demandées pour ces métiers sont plus conventionnelles et classiques.

Si tous ces métiers liés à l’accueil et à la sécurité font appel à des compétences spécifiques dans leur domaine respectif, les casinos demeurent extrêmement exigeants sur les qualités de sérieux, de présentation, de « diplomatie » et d’honnêteté des candidats. Là encore, cela va de soi et se comprend bien : les enjeux en terme de qualité de service autant que les sommes en jeu sont importants, à quoi il faut ajouter les attentes générales des joueurs de casinos : qualité d’accueil et standing, qualité des jeux et de leur arbitrage, fonctionnalités impeccables des machines à sous, mais encore sécurité irréprochable de l’établissement. Tout cela fait partie des piliers que tout casino digne de ce nom doit être en situation de proposer s’il entend garder son prestige.

Alors emplois et débouchés dans l’accueil et la sécurité ? Oui, certainement et sous conditions, les opportunités sont là. Cela laisse-t-il la place à des filières d’apprentissage ? Cela dépend de l’établissement, de sa capacité à encadrer le nouveau venu, du sérieux et de la motivation de ce dernier et du diplôme « générique » préparé.

Les salaires des métiers du Casino

Du point de vue des salaires, l’échelle proposée par les établissements de jeux varie en fonction des compétences et de l’expérience des candidats, mais aussi en fonction de la réputation du casino, de son prestige et de son emplacement. Ils peuvent commencer au SMIG et progresser vers des salaires bien plus intéressants à quoi il faut ajouter les pourboires dont peuvent bénéficier les métiers au contacts de la clientèle des établissements de jeu.

Du point de vue des compétences, il va de soi que sur les métiers qui font face au public, la maîtrise d’une ou plusieurs langues étrangères, dont le plus souvent l’anglais est un véritable plus, quand il n’est pas tout simplement obligatoire. Si le candidat possède cela dans son bagage, il pourra même en plus avoir l’opportunité de vendre ses savoir-faire au delà des frontières ce qui est encore un plus. Pour tous ces emplois, il n’existe véritablement aucune centralisation des offres et il faudra donc prévoir de se rendre sur les différentes pages web des Casinos pour auditer leur besoins et pour les contacter de manière spontanée.

Créativité, programmation, infographie : les métiers de l’iGaming et des concepteurs de jeux de Casino

Avec l’arrivée des Casinos en ligne, il faut encore ajouter à ce panel de professions, des métiers qui font cette fois-ci appel à des compétences plus informatiques. Depuis le début des années 2000, le décollage d’internet et des casinos en ligne a, en effet, favorisé l’émergence de nouveaux besoins. Aujourd’hui les machines à sous comme les vidéos pokers font de plus en plus appel à des compétences avancées en terme de programmation, de conception et d’infographie.

Pour séduire les joueurs de casinos en ligne, les éditeurs du secteur ont été amené à proposer des jeux d’une qualité irréprochable : graphisme époustouflant, environnement et animations 3D, conception de bandes sonores et effets spéciaux, fonctionnalités complexes – entre jokers, multiplicateurs de gains mais aussi mini-jeux élaborés – qui viennent pimenter l’expérience des joueurs de machines à sous. Tout cela implique de véritables équipes de professionnels, experts des mondes ludiques et qui se sont spécialisés dans la réalisation de jeux de Casinos. A ce titre, un certain nombre d’éditeurs sont devenus de véritables référence dans ce domaine.

Quelques sociétés marquantes dans le domaine de l’iGaming

Comme sociétés importantes du secteur, on citera, par exemple, Playtech Ltd. Située dans les eaux irlandaises et sur l’Île de Man, cette société pèse près de 1,24 milliard d’euros dans le domaine de l’iGaming. On y ajoutera Net Entertainement. Créée en 1996, cette compagnie suédoise s’est imposée comme une véritable référence dans la domaine de la conception de jeux de casinos. Elle est également cotée au marché. Enfin pour n’en donner que trois, on pourra encore ajouter Betsoft Gaming. Fondée en 2006, cette société a su surfer sur la vague des casinos en ligne pour proposer des titres plein d’humour et de créativité. Elle a d’ailleurs été saluée par de nombreux Awards.

En faisant quelques recherches les candidats que le secteur de l’iGaming et ses développements peuvent intéresser trouveront un bon nombre d’autres compagnies. Chacune possédant leur site web, vous y trouverez fréquemment un onglet « carreers » avec de nombreuses opportunités d’emplois à la clef. Là encore, en plus des compétences attendues dans les domaines de l’infographie et du développement informatique, l’anglais sera un must et il faudra même envisager une certaine mobilité.

Si le secteur de l’iGaming vous interpelle et pour vous faire une idée du niveau de qualité et de complexité des jeux de Casino que peuvent proposer les meilleurs éditeurs du secteur, vous pouvez consulter le site suivant : joueraucasino.com. Vous y trouverez notamment de nombreux exemples de machines à sous. Rassurez-vous, vous aurez l’opportunité d’y jouer et de les voir fonctionner en mode démo gratuit et sans avoir à miser pour de vrai.